Localisation Mobile :

Les GPS de nos téléphones portables sont-ils des traceurs ?


Présente sur la plupart des smartphones sur le marché, la technologie GPS est conçue pour faciliter la localisation d’un objet. À l’origine, cette fonctionnalité devait servir à repérer les portables égarés, perdus ou volés afin que leurs propriétaires puissent les retrouver. Une meilleure élaboration des smartphones a pourtant permis d’améliorer les performances de cet outil. Grâce à des logiciels de géocodage, il devient facile de retransmettre des positions en temps réel. Réputé pour sa précision, le signal GPS n’enregistre au plus que quelques mètres d’écart. Indispensable pour les utilisateurs qui désirent sécuriser leur portable, la localisation GPS a aussi de gros inconvénients qu’il est impératif de prendre en considération.

Aujourd’hui considérés comme des mouchards, les systèmes de géolocalisations alimentent les polémiques et sont accusés de favoriser l’atteinte à la vie privée des internautes. Mais peut-on réellement penser que les GPS soient des traceurs et qu’ils puissent nuire à l’individualité ? En dehors de ses avantages indiscutables, cette technologie nécessite l’imposition de quelques limites.

Quelles sont les méthodes pour géolocaliser un smartphone ?


Alors que les technologies intégrées à des smartphones sont de plus en plus pointues, le public reste encore mal informé sur le nombre d’outils de géolocalisation qui sont implantés dans leur portable. En effet, la majorité des utilisateurs de téléphone mobile estiment que seule la fonction GPS peut être utilisée pour les surveiller. Si cet outil reste la référence pour récolter des données, elle n’est toutefois pas indispensable. Les logiciels installés sur un portable sont nombreux à offrir les mêmes avantages. Il est même possible d’affirmer que les smartphones modernes sont de véritables dispositifs d’espionnage, destinés à traquer le moindre de nos faits et gestes. En dehors des systèmes de géocodage classiques et de la géolocalisation via satellite qui use directement de la fonction GPS d’un smartphone, le GSM peut également être mis à contribution pour repérer un individu sur une carte. Le site internet pour espionner un portable vous permettra par exemple de vérifier la compatibilité de votre mobile avec tel ou tel logiciel espion. Moins précis, ce dernier admet une marge d’erreur de quelques kilomètres en se basant sur l’identification des cellules radio. C’est notamment grâce à ce procédé qu’il est possible de traquer un smartphone par la simple activation de ses données mobiles.

localisation-mobile

Légèrement plus moderne, la géolocalisation par Wi-Fi et par IP complète le nombre d’outils d’espionnage du téléphone. Si le premier se base sur les adresses MAC des bornes Wi-Fi sur lesquelles le smartphone s’est connecté, le second se sert de son adresse IP pour déterminer sa position. Une seule activation de ces éléments suffit pour tracer les mouvements du portable. Il est pourtant impossible de se passer de ces éléments pour pouvoir profiter des atouts d’un bon smartphone. Éviter une localisation mobile peut ainsi se révéler difficile, voire impossible lorsque le gadget continue de dépendre des réseaux standards.

Qui peut utiliser la localisation mobile comme traqueur ?


Cette catégorie d’utilisateurs est majoritaire, justifiant la sortie régulière de nouvelles applications censées surveiller la moindre activité des enfants. Pour les parents, cette alternative est idéale pour éviter que leurs petits se perdent, désobéissent, ou aient de mauvaises fréquentations. La pertinence de ces pratiques est souvent remise en cause, et est présentée comme une menace au développement et à l’autonomie des nouvelles générations. Mais elle est également indispensable pour prévenir des dangers qui pourraient guetter les plus jeunes, prouvant que leur surveillance permet d’éviter des drames. Cet avantage a maintes fois été évoqué par le témoignage de parents dont les enfants ont échappé au pire, uniquement grâce à une traque poussée. Moins souvent, la localisation mobile est utilisée par monsieur et madame tout le monde pour faire de l’espionnage sur des connaissances ou des personnes de leur entourage. Si cette dernière catégorie ne semble pas présenter de réel danger pour le propriétaire du smartphone, les menaces n’en sont pas moins concrètes.

localisation-mobile

N’importe qui peut jouer les espions en traquant le mobile d’une personne. Bien moins complexe qu’il n’y parait, activer le mode traqueur d’un smartphone est accessible à tout le monde. Il n’est effectivement pas indispensable d’être un surdoué en informatique pour s’adonner à l’espionnage ! Les logiciels de surveillance se retrouvent en masse sur les stores en ligne et permettent au particulier lambda d’examiner la vie de son prochain, en toute discrétion. Dans la majorité des cas, la localisation mobile est surtout utilisée par des conjoints qui souhaitent s’assurer de la fidélité de leur moitié. Viennent ensuite les parents désirant garder un œil sur leurs progénitures.

Quels sont les risques de la localisation mobile ?


Le risque majeur de la localisation mobile reste l’exploitation abusive des données personnelles récoltées. Il est important de retenir que le GPS, le Wi-Fi et le GSM et l’adresse IP ne renseignent pas uniquement sur les déplacements du smartphone. Lorsque ces outils sont utilisés pour traquer leur propriétaire, toutes les informations enregistrées sur le mobile sont susceptibles d’être recueillies. En plus de la position exacte de la personne, ses appels, ses messages ainsi que son historique internet peuvent être vérifiés. Selon les paramètres enregistrés sur le portable, il est aussi possible de consulter sa galerie d’images et se savoir en quelques minutes où elles ont été prises. D’autres logiciels présents sur le smartphone peuvent aider à traquer leurs propriétaires. Les jeux, tout spécialement, se servent de la localisation mobile pour proposer des contenus personnalisés. Ces derniers accèdent à la mémoire du téléphone, facilitant ainsi l’espionnage des concernés.

De même, les réseaux sociaux sont en mesure d’enregistrer vos activités, retraçant fidèlement le parcours de vos journées. Lorsqu’un smartphone se fait pirater, ces applications sont les premières à dévoiler plus d’informations qu’elles ne le laissent penser. Si ces softwares laissent le choix définir soi-même son emplacement par l’activation de la géolocalisation, ils continuent d’enregistrer ces informations dans le stockage interne du smartphone. Chaque connexion à un réseau équivaut ainsi à partager des données non sécurisées avec d’éventuels hackers. La facilité avec laquelle un smartphone peut être piraté permet aux accros de l’espionnage d’utiliser les identités ou autres renseignements en toute impunité. Malgré la dangerosité de ces traqueurs implantés, il semble que le taux de piratage des particuliers ne soit que faible.